Le discours de la Société Nouvelle HUSACA lors du lancement officiel du projet PAPEUR, il est a noter que cette réussite nous l’attendons depuis plus 2 ans, durant les quelles aucun relâchement, aucun désespoir, aucune fatigue, au contraire persévérance détermination ont toujours animé notre équipe jusqu’à la concrétisation

LE PLAN HACCP PASSE EN REVUE
July 1, 2020
LA SN HUSACA PARTICIPE AU LANCEMENT DU PROJET PAPEUR.
December 5, 2020

Excellence Monsieur le Président de la République chef de l’Etat,

Honorable Président de l’Assemblée Nationale, Excellence Monsieur le Premier Ministre Chef de Gouvernement,
Excellences Messieurs les Membres du gouvernement, Excellence Madame l’Ambassadrice des Etats Unis d’Amérique,
Excellence Madame l’Ambassadrice de l’Union Européenne, Excellences Mesdames et Messieurs les représentants des
institutions nationales,
Madame le Préfet de la Préfecture de la Kémo, Monsieur le Sous-Préfet de Sibut, Monsieur le Président de la Délégation de la Ville de Sibut, Messieurs les Notable de la Ville de Sibut et ses Environs, Vaillante et Laborieuse population de la Kémo, Distingués Invités,
C’est une joie immense pour la SN HUSACA de nous retrouver ici à Sibut qui n’est pas pour nous une terre étrangère. Car, nous avons parcouru cette sous-préfecture de part en part en quête du maïs grain depuis plusieurs années écoulées, et nous y sommes toujours.
Nous avons sillonné plusieurs communes dont NGOUMBELE, les villages KANGAMOTE, AMMON, NGREKO, BAMASSA, et bien
d’autres.

Nous avons été marqué par une population debout, généreuse et déterminée, quoique les conditions de travail soient des plus rudes.
Depuis toujours, notre réflexion a porté sur les moyens d’améliorer les conditions de travail mais surtout d’améliorer les rendements
de nos compatriotes.
Outre la détermination de cette laborieuse population, nous avons été désagréablement marqués, par le faible rendement réalisé à l’hectare à peine 500kg/ha alors que l’on parle de grand tonnage à l’hectare sous d’autres cieux.
Excellence Monsieur le Président de la République Chef de l’Etat, Quelle solution Approprié pour nous, de contribuer à la réduction de l’insuffisance de la production Agricole et l’amélioration des conditions de vie des communautés rurales?
Le déficit de la production agricole, signifie que nous consommons plus que ce que nous produisons.
La direction des statistiques au ministère de l’économie du plan, ainsi que les divers rapports et études menés par la FAO, le PAM pour ne citer que ceux-là, sur la situation agricole de la RCA ont tous noté un déficit de plus de 70.000 tonnes de céréales ainsi
que d’autres produits de première néssecite comme l’huile, la farine, le sucre, etc.
Plus de 400 mille tonnes de Manioc sont importées depuis ailleurs !
A vrai dire, nous importons plus que ce que nous produisons.
Entre 2017 et 2019, ce sont des milliards que nous avons dépensés pour importer des produits agricoles, cela correspond à des milliers de maternités modernes, des centaines d’écoles, des centaines de centres de santé etc…
Pourtant, Sur le plan agro-écologique nous sommes “BENIS”, la République Centrafricaine c’est 15 millions d’hectare de terre arable, 1200-1800 mm de pluies par an, arrosée avec une hydrologie généreuse, et un sol exceptionnellement fertile qui ne demande qu’à semer la graine en début de la saison pluvieuse, et revenir quelques mois plus tard pour la récolte.
Excellence Monsieur le Président de la République Chef de l’Etat, Distingués invités, Par la jonction de certains facteurs, c’est-à-dire, La Terre, les équipements agricoles tracteurs équipées, bulldozer, en vue d’occuper plus de superficie, le travail acharné,
l’accompagnement et la formation sur les bonnes pratiques, mais avant tout cela, la bonne semence, Parce que toute bonne
agriculture commence forcement par la bonne semence, Nous avons réussi, à porter la maigre production de 500kg à
l’hectare à pratiquement 2500kg à l’hectare sur un cycle agricole dans les localités de la préfecture de la LOBAYE,
NDANGALA, PISSA et BERENGO et j’en passe.
Aussi, nous avons été gagnés par la tentation d’étendre notre expérience sur l’ensemble du territoire national, malheureusement
nous avons étés limités par les moyens.
Qu’il nous soit ici permis de remercier de cette tribune Monsieur le Président de la République Chef d’Etat qui n’a ménagé aucun effort pour la mise en route de la mécanisation de la filière maïs.

Ce remerciement va également à l’endroit de son Excellence Madame l’Ambassadrice de l’Union Européenne pour l’appui constant et la disponibilité remarquables ce qui nous a permis de concrétiser ce rêve, grâce au financement du projet PAPEUR, qui
est une innovation pour notre secteur agricole.
A ce titre, nous nous permettons de compter sur vos disponibilités légendaires, en vue de dupliquer cette expérience à travers les
autres préfectures de la RCA.
Monsieur le Président de la république chef de l’état, Distingués invités, A ce state, Le soutien que la société SN HUSACA peut apporter aux producteurs centrafricains, est dépendant de la continuité et de l’excellence de son partenariat avec le Programme
Alimentaire Mondial (PAM).
Cette dynamique partenariale permet à nos concitoyens, producteurs de maïs d’écouler en temps utile et en quantité leurs produits, en vue de réinvestir sur de nouvelles superficies, afin d’améliorer la situation alimentaire de notre Pays.
Si nous produisons beaucoup et à cause de vous, producteurs de la Kémo, le PAM, notre partenaire incontournable, aura assez de produit pour nourrir toutes les populations de régions inaccessibles ou règne encore l’insécurité.
J’en suis convaincu.
Conjuguons nos efforts et allons vers l’autosuffisance alimentaire.
Aussi, En œuvrant pour l’augmentation en quantité de la matière première, nous entendons garantir la disponibilité et la permanence du pain KANGA-BE sur le marché local.

Ce Pain qui a été baptisé et prôné par votre Excellence étant Premier Ministre, Chef du Gouvernement d’alors.
De par la qualité de ce pain, et surtout sa consistance, KANGABE se veut une promotion de la consommation locale, car il est le
fruit des recherches scientifiques de nos vaillantes filles et fils de la faculté des sciences et plus particulièrement le laboratoire
LASBAD, conduit par le Professeur SYLLA SEMBALA et son équipe à qui je transmets ici toutes nos considérations.

KANGA-BE, un pain Fabriqué à base d’un mélange de la farine de maïs produite localement, par la société Nouvelle HUSACA, et de la farine de blé à une proportion, 30% de maïs contre 70% blé, n’est qu’un succès parmi tant d’autres qui suivront.
En effet, plus nous allons produire, des innovations seront apportées pour garantir et soutenir la promotion de la transformation locale de nos produits, mais aussi la vulgarisation des activités d’élevage pour une consommation locale et durable.

Aujourd’hui 29 Novembre 2020, nous voici à Sibut pour le lancement officiel du programme PAPEUR, placé sous le Très Haut Patronage de Son Excellence Monsieur le Président de la République Chef de l’Etat, mais avant tout, Premier Agriculteur Centrafricain.

Me référant aux saintes Ecritures, Dieu créa l’Homme avec de la terre, souffla dans ses narines et le plaça dans le Jardin d’EDEN et ce, nous sommes sortis de la Terre et nous retournerons à la Terre.
Monsieur le Président de la république chef de l’état, Distingués invités, La TERRE, elle ne ment JAMAIS !

Nous venons de la terre et nous retournons à la terre !
Tout porte à croire que la terre est cet élément dont l’homme ne pourra jamais se défaire !
Nous Marchons sur la terre, nous Bâtissons nos maisons avec la terre, mais mieux encore nous tirons de la terre les éléments
nécessaires à notre subsistance.
L’agriculteur, est par définition cet artiste qui façonne la terre afin d’en tirer le rendement le plus élevé, tout en maintenant sa
fertilité.
Excellence Monsieur le Président de la République Chef de l’état,
Avec votre permission, je lancer un vibrant appel aux membres du gouvernement, et aux institutions internationales, en charge des questions d’aide agricole, de placer l’agriculture et la recherche agronomique au cœur des débats, et d’œuvrer dans le sens qui permettrait la mise en marche du développement agricole durable.
Il est grand temps d’unir les Cœurs des Centrafricains autour d’une agriculture qui va semer les graines d’une
paix véritable et durable.

Avec l’appui des partenaires de taille comme l’Union Européenne, la BAD, le PAM la FAO, les sociétés HUSACA et Palme D’or et tous les autres acteurs Publics et privés qui ont un intérêt particulier à la relance de notre secteur agricole, sans oublier les 150 millions de consommateurs de la zone CEMAC que nous pouvons également nourrir.
Nous avons une plateforme sur laquelle avec de la “ VOLONTE” des uns et des autres, nous pourrons décoller vers le relèvement de l’agriculture en Centrafrique.

Monsieur Le président de la République Chef de l’état,  Honorable Président de l’Assemblée Nationale,
Monsieur Le Premier Ministre Chef du Gouvernement, Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement,
Excellence, Madame l’Ambassadrice des Etats Unis d’Amérique, Excellence, Madame l’Ambassadrice de l’Union
Européenne, Mesdames et Messieurs,
Je rêve d’une Centrafrique, où la production Agricole va se chiffrer à 1,2,3 millions de tonnes par an voire plus.
C’est Imaginaire, pour les pessimistes, Audacieux pour les Optimistes, Mais ‘Réalisable’ pour les visionnaires.
Le combat pour la FIN de la FAIM, en Centrafrique est notre seule et unique ambtions. Graine après graine, hectare après hectare, nous vaincrons.

LA SO MBI YEKE TA MOLENGUE TI LA KEMO
SINGUILA NA ALA KWE

Please follow and like us:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial