LES PREMIERES RECOLTES

La lutte pour la Fin de la Faim en Centrafrique
July 1, 2020
La lutte pour atteindre l’autosuffisance alimentaire.
July 1, 2020

L’état de la maturité des épis, le taux de matière sèche des tiges, feuilles et graines le démontre à suffisance, nous serons bientôt à l’étape des récoltes, telle est la conclusion du rapport de la mission effectué il y a quelques jours à DAMARA l’un des 3 sites pilotes de production du mais lancé par la SN HUSACA.
Il y a lieu de préciser ici, que plusieurs organisations paysannes ont, au même titre que celle de l’axe PK9/Pissa bénéficié non seulement des semences améliorées, mais aussi du matériel agricole fournie par la SN HUSACA.
De plus, l’engouement est incontestable lorsqu’on aperçoit et à perte de vue sur une superficie de plus de 80 hectares de milliers de pieds de maïs bien évolués et ayant atteint la maturité. Notons également que chaque pied de mais porte 3 à 4 épis, soit 350 voire 500 graines de mais par épis. Une qualité reconnue à ces semences dont le pouvoir végétatif est de 100% et dont les rendements s’élève de 3 à 5 tonnes à l’hectare.
L’après récolte étant également une étape assez cruciale pour le Système de Management de la Sécurité des Denrées Alimentaires (SMSDA) requis par la SN HUSACA, ces organisations paysannes ont entamé la construction des greniers villageois qui aideront nécessairement au séchage des graines, ceci pour respecter la norme qualité en ce qui concerne les taux d’humidité et d’impureté de la matière première.
Tout compte fait, l’on peut déjà se féliciter de l’heure de vendange qui se pointe déjà à l’horizon et qui mettra à coup sûr un terme à cette campagne expérimentale qui restera à jamais marquée dans l’histoire de la relance agricole en RCA.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *